DELEGATION GUYANE

 

Depuis 2010, les opérations de chantiers de conservation et de restauration d’éléments du patrimoine bâti de la période coloniale et pénitentiaire se sont très rapidement développées.

Tout d’abord sur les habitations laissées à l’abandon sur l’Ile de Cayenne à Remire-Montjoly, comme celles d’Artur et de Loyola, propriétés du Conservatoire du Littoral.

Depuis plus de deux ans, sur les Iles du Salut, en particulier celle de Royale et de Saint-Joseph, où un vaste projet de conservation, de restauration et de valorisation a été engagé pour plusieurs années au vu de l’importante concentration de bâtiments relevant de l’organisation pénitentiaire et de sa qualité de lieu d’emprisonnement de haute sécurité.

Ce lieu de mémoire, utilisé encore il y a 70 ans, fut l’objet de constructions diverses, de grandes tailles, conçues pour une vie carcérale en autarcie complète où les bagnards eux-mêmes construisaient et amélioraient le dispositif qui devait garantir leur punition vis-à-vis de la société et leur bannissement à vie pour la plupart d’entre eux.

Ces îles, propriété du Centre National d’Etudes Spatiales et inscrites au titre des Monuments Historiques, ont été confiées à l’association pour certains travaux sur les deux îles concernées avec la mise en place de chantiers permanents d’insertion sociale et professionnelle, de lieu d’exercice du volontariat et de l’engagement des jeunes au service du patrimoine par le dispositif du Service Civique.

Des volontaires métropolitains viennent ponctuellement renforcer les équipes, favorisant ainsi les rencontres avec les Guyanais et des résidents provenant des pays voisins, dans un souci de solidarité et d’interculturalité.

Sur le continent, les actions sont engagées en partenariat avec des associations de Guyane comme les missions locales, des associations d’archéologie mais aussi par exemple, des Instituts médico-éducatifs.

Les projets ne manquent pas sur ce territoire dynamique et l’intérêt croissant des collectivités territoriales devraient provoquer un fort développement des actions de conservation des sites patrimoniaux de tous types.

Enfin, soulignons le partenariat et le soutien exemplaire des services déconcentrés de l’Etat et établissements publics comme la Direction des Affaires Culturelles de Guyane, la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, l’Antenne Guyane du Conservatoire du Littoral et le Centre National d’Etudes Spatiales basé à Kourou.

Des actions importantes ont eu lieu ou sont en cours sur les sites suivants :